J-K-L

Kidnapping.

Lorsqu’un enfant disparaît, il semble que la vie des parents s’arrête. Elle reste comme en suspens, plus rien d’autre ne compte. Toute l’énergie est dépensée à se demander : où est cette partie manquante de moi-même ; la chair de ma chair : rendez-moi mon bébé !

Je n’ai pas d’enfant – que les Déesses m’en gardent. Néanmoins j’ai le sentiment de vivre le même phénomène avec une partie de moi-même. Mon cerveau se comporte souvent comme s’il était sans cesse à la recherche d’un bout manquant : ma propre existence qui semble m’échapper ou m’avoir été enlevée depuis toujours. Syndrome du jumeau perdu, neuroatypie, lien transgénérationnel foireux, ou simple névrose ?

Comme s’il s’agissait de mon bébé, j’aimerais libérer ma Vie de son propre bourreau … Je donnerais tout ce que j’ai – le peu qu’il me suffit d’avoir – pour qu’elle ait la chance de grandir et s’épanouir. Elle a encore tant de belles choses à vivre !

Prisonnière de mes propres neurones, je suis la victime et le monstre à la fois : perdue dans ce monde qui s’obstine à me faire sentir que je suis étrangère, chaque journée est son propre combat. « A la recherche de moi-même » : un passionnant navet à découvrir dans vos salles ce mercredi 8 novembre !

 

Publicités
J-K-L

Lune.

C’est la nouvelle lune !
Ode aux énergies de dame Lion
Cette créature assoiffée de vie
Qui sommeille en moi

En ce dimanche 23 juillet
Je me sens prête à reprendre la plume
A puiser au fond de moi
L’essence pure de tout cet amour
Que j’ai à offrir !

J’ai cru que mon réservoir était vide
Celui des mots, de l’inspiration
J’ai cru que j’avais tout donné
Et puis tout m’est revenu
Décuplé !

A trop mentaliser, je me suis épuisée
A trop chercher, je me suis perdue
A vouloir rendre le monde meilleur
C’est le mien qui s’est éteint
Ode à un nouveau cycle !

2017 est l’année du renouveau
Me voilà prête à relever les défis
Car chaque jour qui s’offre à moi
Sublime un peu plus mes vibrations
D’une Bisounours en quête d’espérance !

Abbycédaire·J-K-L·Non classé

Koalarbre.

Sur mon Koalarbre il fait bon vivre à toutes les saisons : autant celles du calendrier que celles du baromètre de mes états d’âme. Dans le fauteuil sous un doux plaid automnal, dans le lit sous une chaude couette hivernale, dans le bureau enveloppée d’une printanière chaleur facturée, ou sur la terrasse où il règne toute l’année un bonheur estival. Lire, écrire et refaire le monde ne nécessite rien d’autre que mon précieux petit microcosme animalier, amoureux, littéraire et geekesque ! Ceci est mon Ode à la joie-du-Koala et à ma gratitude envoyée dans l’univers (et dans tous les cœurs-de-beurre).

Abbycédaire·J-K-L·Non classé

Lapin.

Lulu. T’es mon état méditatif préféré, mon broute-gazon à oreilles droites, mon régal pour les sens (sans pruneaux ni raisins). T’es mon coin de paradis bio, ma muse débordante de vie, mon équilibre intérieur. T’es mon warrior de la pluie, le seigneur du canard en plastique (dans le micro-étang) et mon acolyte des dimanches ensoleillés. Le maître du jardin et le filou de ma terrasse : c’est Lulu.

J-K-L·Non classé

Lutinage.

Vive les Bisounours, les Fées … et les Lutines !! J’ai adoré découvrir le documentaire qui a été fait sur Françoise Simpère en 2006 : La Grande amoureuse. Une nana incontournable dans le monde francophone lorsqu’on s’intéresse à la philosophie de la non-exclusivité amoureuse, qu’elle appelle joyeusement le Lutinage. Elle a (notamment) écrit et publié Aimer plusieurs hommes et Guide des amours plurielles. Sur son blog (et sur Facebook), elle rubikscubise plein de thématiques passionnantes et très inspirantes, il s’intitule d’ailleurs Jouer au Monde : j’adore le concept et j’utilise souvent cette formule, qu’Elle m’a inspirée.

Une bible.

Abbycédaire·J-K-L

Légèreté.

Une Alchimie qui se fait et une idée que j’accueille. Là-bas, un thème plus sombre et une confusion dont j’ai encore besoin; ici : une envie de légèreté afin de Célébrer ma nouvelle Moi. Choisir de ne pas choisir, c’est ma Loi. Juste un essai : celui d’une Alchimiste-Fée. Ne te casse pas la tête ni la nénette : ici c’est là-bas et là-bas c’est ici. Je viens à toi, ne t’y abonne pas. #NouvelleLubie

Une rubikscubation.